vendredi 24 février 2012

Peine perdue...

A vous qui avez tout essayé pour me l'enlever encore une fois...
Vous qui avez tenté de le salir, qui avez nié l'évidence,
vous qui avez usé de mensonges,
vous qui l'avez trahi...
Peine perdue...
vous avez échoué!
rien de ce que vous pourrez faire ne me le prendra...
il est là, derrière mes paupières, il surgit dès qu'elles se ferment.
Il est dans mon coeur, derrière chaque ombre de mes souvenirs,
dans les traits de mon visage, dans la forme de mes mains...

Et si ma peine, à moi, est bien là, vivante 
et brûlante encore,
elle se fait plus douce le jour...

La mélancolie passagère


15 commentaires:

lafeelafee a dit…

Douces pensées...

pater nathalie a dit…

courage lolo ,il doit être fière de la femme que tu es devenue.... moi j'en suis sur:)

Virginie Z' a dit…

Tes mOts sOnt ceux enfOuis au fOnd de mOa depuis 18 ans ♥ Je t'embrasse fOrt mOn amie ♥♥♥

Ludo braille a dit…

Magnifique déclaration d'amour !!!

froufrouetcapucine a dit…

Quel beau texte, douces pensées Laurence !!

AmeliePasPoulain a dit…

juste un petit bisou....

fée pas ci, fée pas ça a dit…

Ton texte est très beau, très émouvant...

solene a dit…

Comme tu m'émeus avec ces mots si beaux, si pleins d'amour !!
C'est magnifique ...
Merveilleux témoignage!
Douce soirée et bisous
Solène

Figliuluccia a dit…

Je partage ton chagrin, il fait écho au mien... moi j'entends encore ses éclats de rire qui illuminaient la maison... douces pensées...

la poule a dit…

Avec le temps...on pourrait espérer que la douleur s'atténue...

little a dit…

... je t'embrasse fort...

elise a dit…

Juste je pense à toi.. j'ai mal pour toi.. mais tu as raison, peine perdue à ceux qui n'ont pas ta délicatesse, ta sensibilité, ton amour... Ils ne méritent pas qu'on s'y attarde. Je t'embrasse... fort...

lecochonvolant a dit…

c'est beau .... je te souhaite beaucoup de courage dans ces moments difficiles ....

Mulot a dit…

Des mots bien lourds ... un baiser de pour apaiser la peine si ut me le permets.

fibuline a dit…

une tendre pensée pour toi Laurence... lorsque je lis ces mots si forts...